Etude de sol pour l'assainissement non collectif

 
Le sol est l'élément principal à prendre en compte dès que l'on veut bâtir. Il est nécessaire de le connaître le plus tôt possible dans tout projet de construction ou de réhabilitation.

 

Une installation d'assainissement adaptée au sol aura une durée de vie étendue, un impact minime sur l'environnement et des coûts d'installation et d'entretien réduits.


Comment s'étudie un sol, quels sont les tests de reconnaissance à mener, quelles sont ses classifications, ses aptitudes, sont les points développés ci-dessous.

 

Une étude de sol pour l'assainissement est composée de trois parties :

 

1/ Première partie : l'étude bibliographique


CartographieL'étude commence par l'analyse de la cartographie et de la documentation existante.

 

Les différentes bases de données et fonds de cartes nationaux ou régionaux fournissent des informations importantes sur la géologie, les risques d'inondation, la topographie, ou exploitation des nappes phréatiques.

 

 

 

2/ Deuxième partie : l'étude de terrain

Lors de l'étude de terrain, nous recueillons les données spécifiques au site.

 

Tarière thermique en cours de forageConcernant le sol, il s'agit de mesurer les paramètres suivants :

  • sa nature : argileuse, calcaire, sableuse, graveleuse, limoneuse, rocheuse, etc.
  • sa teneur en eau, autrement dit la présence d'une nappe phréatique permanente,
  • ses traces d'hydromorphie, signes d'une nappe phréatique temporaire,
  • sa perméabilité, ou facilité à drainer,
  • son épaisseur,
  • sa pente, sa topographie,
  • son couvert végétal,
  • la présence de particularités telles que carrières, cavités, sources, puits,
  • la présence de cours d'eau ou de points d'eau à proximité,
  • l'existence d'exutoires pour les eaux traitées.

 
Sont également déterminées les données concernant le projet:

  • implantation et accès,
  • charge polluante à traiter,
  • patrimoine à conserver,
  • réserves d'emprise pour les futurs aménagements ou divisions parcellaires,
  • niveaux des sortie d'eau usées,
  • toutes dispositions particulières.

   

3/ Troisième étape de l'étude : La conception

Les données collectées sont utilisées pour choisir la filière d'assainissement adaptée au projet. La filière retenue est dimensionnée dans le respect des contraintes suivantes :

  • les capacités du sol,
  • les normes d'assainissement en vigueur (de conception NF P16-006 et de construction NF DTU 64.1),
  • les coûts d'installation et de maintenance,
  • les souhaits des Maîtres d'Ouvrage.

  

plan d'implantation d'un dispositif agrée
Plan d'implantation de la filière d'assainissement des eaux usées

   
Qui fait l'étude de sol pour l'ANC ?

 
Une étude de sol est menée généralement par un bureau spécialisé en géologie, hydrogéologie ou géotechnique. Ce bureau doit avoir des compétences minimales en géologie, hydrogéologie, pédologie, qui lui permettent de reconnaître les sols et de mener les tests spécifiques.

Demander un devis

 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur.
En savoir plus Accepter Refuser